fbpx

Les attentats du 11 septembre sur World Trade Center, c’était il y ‘a exactement 18 ans

Pour marquer le dix-huitième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, les hommages se multiplient partout aux États-Unis.

Il y a dix-huit ans, le mardi 11 septembre 2001 à 8h46, un Boeing 767 d’American Airlines entrait en collision avec la tour Nord du World Trade Center. La tour Sud était percutée quelques minutes plus tard par un second avion détourné. Moins de deux heures plus tard, il ne restait de ces symboles de la ville de New York qu’un tas de décombres et de cadavres. Un troisième avion s’écrasait sur le Pentagone, à Washington, et un quatrième au sud-est de Pittsburgh, alors qu’il se dirigeait lui aussi vers Washington. Le bilan des quatre attentats-suicides du 11 septembre sera de 2977 morts et 6291 blessés. Ce mercredi, les États-Unis commémorent le dix-huitième anniversaire de ces attaques.

Donald Trump se rend aux cérémonies privées du Mémorial du Pentagone, qui se dresse en l’honneur des 184 victimes du crash du vol 77 d’American Airlines. Le vice-président Mike Pence préside les cérémonies du mémorial de Pennsylvanie. Les familles des victimes des attaques contre les Tours Jumelles de New York sont invitées à se joindre à la cérémonie privée du Musée et Mémorial des Attentats du 11-Septembre. La commémoration se poursuivra par le «tribute in light» qui ne prendra fin que jeudi 12 septembre à l’aube.

Une journée d’hommage à toutes les victimes américaines du terrorisme

Devenu «journée de prière et de souvenir des victimes des attaques terroristes du 11 septembre 2001», chaque 11 septembre est dédié aux 2977 victimes des attentats-suicides qui ont toutes reçu à titre posthume la médaille d’or du Congrès. Depuis la fusillade de Fort Hood (Texas) en 2009, au cours de laquelle 13 militaires ont perdu la vie, la journée n’est plus exclusivement consacrée à la mémoire des attentats du 11-Septembre. Elle rend hommage à toutes les victimes américaines d’attentats et d’actes terroristes, devenant ainsi «journée des patriotes» et «journée nationale du service et du souvenir». Depuis 2009, dans tous les États, tous les bâtiments administratifs (sur le territoire national ou à l’étranger), tous les foyers et à la Maison-Blanche, le drapeau étoilé doit être mis en berne – maintenu à mi-hauteur de son mât – pour signifier le deuil national. Les Américains respectent aussi une minute de silence à 8h49, heure locale de la collision du premier avion avec la tour Nord.

Source: le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *