fbpx

Les bénéficiaires du programme visiteurs des États-Unis d’Amérique restituent leur visite.

La conférence de restitution s’est déroulée à l’ambassade des États-Unis d’Amérique au Tchad en présence du conseiller de l’ambassade, des hommes de la presse, des responsables des organisations des personnes handicapées et les leaders des associations de la société civile.

Au total, deux leaders des associations des personnes handicapées ont présentés leur rapport de séjour. C’est à travers le programme des visiteurs internationaux des États-Unis d’Amérique que Mbaïlassem Gérard a bénéficié d’un séjour de trois semaines aux Etats Unis en 2015, et Madame Esther Toningar a séjourné durant trois semaines en juillet 2019.

L’objectif de ce programme est de donner la chance aux ressortissants de certains pays Africains de visiter les infrastructures et les investissements des États-Unis d’Amérique dans divers domaines. Tel est le cas des personnes handicapées qui ont bénéficié de cette visite afin de suivre les pas de l’idée américaine.

Le premier est Mbailassem Gérard à pouvoir présenter son rapport. Il ressort que la situation des personnes handicapées aux Etats Unis est estimable puisque selon lui les handicapées américains sont traités d’une manière différente qu’au Tchad. Les structures répondent aux normes et prennent en compte la situation des personnes handicapées, et la question des discriminations à l’égard des handicapés n’existe plus. Pour lui, même les bus prennent en compte la situation des personnes handicapées.
Mbaïlassem Gérard dit convaincu que les soucis des handicapées américains ont quittés les États-Unis pour l’Afrique.

La deuxième bénéficiaire est Madame Esther Toningar, elle aussi leader d’une association pour l’entraide des personnes handicapées. Elle a séjourné en juillet 2019. Pour elle, cette visite est une opportunité de pouvoir découvrir la vie de ses semblables aux Etats Unis d’Amérique . Elle dit avoir visité des centres, des écoles et des structures qui œuvrent pour le bien des personnes handicapées.
Pour Madame Esther Toningar, l’idée du programme des visiteurs internationaux des États-Unis d’Amérique est à saluer. Elle affirme pouvoir retenue des leçons qui lui permettront de bien mener leur lutte afin de chercher une autonomisation durable des personnes handicapées du Tchad.

Pour l’occasion, plusieurs questions accès sur les stratégies à suivre et ce que comptent faire les ambassadeurs pour l’épanouissement des handicapées ont été posé.

Mahamat Hassan Nasradine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *