fbpx

Cinéma : Allamine Benkader est en Suisse pour présenter son film ‘la promesse du Biram’

Le scénariste et réalisateur tchadien Allamine Kader est à Lausanne en Suisse pour présenter ce vendredi 23 août 2019, son film documentaire long métrage, intitulé «La Promesse du Biram», réalisée en 2016, présenté déjà dans une dizaine de festival en Afrique, en France et en Suisse.
 « La promesse de Biram » relate comment le peuple Boudouma perd sa tradition musicale. En effet, le Biram est un instrument de musique traditionnelle, auquel le peuple Boudouma riverain du Lac Tchad menacé de disparition attribue de pouvoirs sacrés. Malam Mamane Barka est le dernier maître détenteur du secret artistique qui entoure le Bira. C’est un instrument qui fait danser les eaux du lac Tchad et attire en même temps les poissons. . Ce documentaire a fallu quatre (4) ans d’écriture et de tournage.
Le film a été présenté dans dix (10) festivals, notamment en Afrique et deux en Europe (France et en Suisse). Il a été financé à hauteur de 30.000 Euros, à peu près 20 millions de nos Fcfa. Allamine Kader est un jeune artiste tchadien, réalisateur et documentariste. Il est expert en communication audiovisuelle. Journaliste et communicateur à la Radio Diffusion Nationale Tchadienne (RNT). Il a réalisé plusieurs documentaires longs et courts métrages, notamment, la réalisation d’un court métrage « Notre séjour à Niamey », et d’un court métrage présenté au « Fespaco 2013 ». Un film documentaire, écriture avancée « La Margaye ou les génies de montagne ». La résidence d’écriture Africa doc de Bobo Dioulasso au Burkina Faso, 2012. D’un court métrage « Faire le Deuil ». Le court métrage d’un « portrait d’un jeune maraicher », en 2016 et le film documentaire long métrage «La Promesse du Biram», en 2016. Du court métrage de commande de UNPFA « l’islam et la planification familial », en 2017, puis la réalisation d’un court métrage de commande de PNUD «  Plus Jamais ça » en 2018.
Allamine Kader a participé deux fois aux rencontres internationales du documentaire africain (TENK), à Saint Louis au Sénégal en 2012 et 2014. Il est élu meilleur réalisateur tchadien, Prix Dari Awards en 2016. Il est diplômé d’une licence en communication et journalisme. D’un Master 1 en réalisation documentaire de création IFTIC Niamey/NIGER en 2012 et d’un Master 2 en réalisation documentaire de création à l’Université Gaston Berger de St Louis au Sénégal en 2013.
MSK. Lawandji ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *