fbpx

Niger Tabaski : Haraka/ Molkou, place à la préparation de la soupe à base de la tête du mouton

Dans le dossier initié par la rédaction de Toumai Web Medias, partons au Niger pour vous faire découvrir la soupe appelée « Haraka ,Molkou » qui entre aussi dans le cadre de la fête du Tabaski.

Les moutons sont sacrifiés, les viandes  sous les flammes du bois pour la grillade. Quartier Bobiel, après-midi au troisième jour de la fête, nous constatons que dans tous les coins de la ville de Niamey, les habitants s’attellent à rendre les têtes des moutons consommables.

La capitale bouge au rythme de la fête, 4 jeunes que nous avons rencontrés disent qu’ils sont à la recherche des têtes des moutons pour les acheter, car, disent-ils, au début, il est difficile de s’occuper de la préparation de la viande grillée et aussi préparer les têtes, un vrai casse-tête pour eux.

Ils soutiennent vouloir acheter les  » Molkou « , mêmes si à des prix élevés, ils expliquent n’est pas pouvoir célébrer la fête sans en consommer cette soupe au bon goût.

Une jeune dame de la trentaine, nous fait signe, curieuse, demande ce qu’on est en train de faire, elle a sa réponse. Elle  nous  guide dans la cour pour nous faire goûter sa soupe. « Le reporter : merci, c’est délicieux!; La Dame : je vous en prie, n’hésitez  pas de revenir l’année prochaine, s’exclame-t-elle avec sourire »

Un peu partout, la population tente de se procurer une tête, occasions pour les vulnérables de faire le petit commerce et mettre leur marmite au feu.

Certaines couches vulnérables trouvent les têtes grâce à la bienfaisance des voisins ou des connaissances, eux, à leur  tour, vendent une partie des têtes à bas prix pour compléter certains besoins.

Le Molkou est visible partout, le prix varie entre 3000 frans et 4000 francs à Niamey, dans la capitale nigérienne. 

Par Younouss Sidick Abakar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *