fbpx

ANSICE :Les participants recommandent d’accélérer l’élaboration de la stratégie nationale de Cybersécurité au Tchad

Durant trois jours, les participants ont abordés les sujets brulants liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication du paysage national, les menaces cybernétiques ; le positionnement du CIRT ; les processus et flux de travail associés ; les politiques et les procédures ; l’interaction avec la circonscription et la coopération ; les locaux ; les ressources humaines ainsi que le monde financier.

Ces participants venus de trente deux institutions nationales et régionales ont formulés des recommandations qui consiste suit:

Mettre en place le projet CIRT en tenant compte des standards et des bonnes pratiques internationaux. En particulier, s’assurer qu’une équipe dédiée et stable soit mise en place ;

Faire un état des lieux de la cyber sécurité au Tchad notamment en adoptant la méthodologie de l’université d’oxford recommandée par l’UIT ;

Accélérer le processus d’élaboration de la stratégie nationale de Cybersécurité au Tchad, validée par le conseil d’administration de l’ANSICE, dans une approche participative et en collaboration avec l’UIT ;

Positionner le CIRT à un nouveau élevé de la hiérarchie de l’ANSICE et le doter d’une autonomie de gestion et de décision aux fin de garantir sa réactivité face aux incidents cybersnetiques ;

Prendre attache avec le Ministère en charge des TIC aux fins que l’agence Nationale de Sécurité  et de certification électronique soit désignée comme point focal national en matière de cybersecurité ;

S’assurer que l’ANSICE soit perçue comme un centre d’assistance, d’expertise et de compétence  en matière de cybersecurité et non comme une agence de renseignement. Cela permettra de bâtir la confiance entre l’ensemble des parties prenantes publique et privées en matière  de cybersecurité au Tchad.

Clôturant les travaux,  le Directeur de la sécurité des réseaux de communication électronique et de système d’information Souleymane Adam KICHINE à fait savoir qu’en choisissant de réunir les responsables des systèmes d’information des différentes structures et les agents de l’ANSICE , s’appuie sur une approche de complémentarité et de synergie entre toute les  structures engagées dans la lutte  contre la cybercriminalité.

Le directeur d’ajouter que le crime cybernetique reste l’un des domaines dans lesquels une collaboration soutenue est absolument nécessaire, si chacun nous veut enrayer  la menace cybernetique croissante qu’il fait peser sur le cyberspace.

Pour finir Souleymane Adam à réitérer la disponibilité de l’ANSICE à faciliter la mise en œuvre effective du projet dans un bref délai. Il a également remercié les partenaires techniques et financiers en l’occurrence l’UIT pour son accompagnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *