fbpx

Religion:Fête de Tabaski, ce qu’il faut retenir pour bien exécuter les recommandations de l’Islam

La fête de tabaski approche et avec elle, les incontournables préparatifs, agitant tous les milieux sociaux, des plus pauvres aux plus riches, des femmes aux hommes ainsi que des jeunes aux vieux. Elle n’est pas simplement une fête de la viande, comme on le répète souvent, mais un rituel de réjouissances, fortifié par une tradition cyclique.

Parmi les nombreux préparatifs, il y a celui relatif à l’acquisition principale de l’animal destiné au sacrifice. Celui-ci est dit d’Abraham, en mémoire du patriarche religieux, évoqué à la fois dans la Thora, la Bible et le Coran mais celui qui fut le 1er à nommer les musulmans et à instituer sur Ordre d’Allah, le sacrifice sublime.

Il est recommandé pour celui qui  sacrifie de ne pas se couper les cheveux, ni de les raser, de ne pas s’épiler, ainsi que de ne pas couper ses ongles.

D’après Oum salamah (رضي الله عنها), le prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

« Lorsque vous entrez dans les dix jours (de Dhoul Hijjah) et que l’un d’entre vous veut sacrifier qu’il s’abstienne de se couper les cheveux et les ongles jusqu’à ce qu’il sacrifie »

       [Mouslim 1977].

~Et la sagesse en cela est de s’associer à ses frères qui sont en état de sacralisation durant le Hadj. 

~Il est recommandé à celui qui maîtrise le sacrifice de le faire lui-même en mentionnant le nom d’Allah et en disant: Allahu Akbar.

Le prophète صلى الله عليه وسلم sacrifiait un bélier en disant :

« Bismi Allah Allahu Akbar, cela vient de moi et de celui qui ne peut pas sacrifier parmi ma comunauté »

        [Al Irwa 1138]

~Il est recommandé à la personne qui a sacrifiée de manger de son Oudhiya après l’avoir égorgée.

~Selon Bourayda ibn Houssayb, le prophète صلى الله عليه وسلم ne sortait pas le jour de la fête de la rupture du jeûne (aïd al fitr) sans avoir mangé, et il ne mangeait pas le jour de la fête du sacrifice (aïd al adha) jusqu’à ce qu’il est prié »

   [Sahih al djami’ 4845].

~Et selon Salamah ibn al Akwa’, dans un hadith remontant jusqu’au prophète صلى الله عليه وسلم il dit:

« Mangez et Nourrissez et mettez de côté »

 [Al Boukhary 5569]

~Il est recommandé de donner en aumône ou d’offrir une partie du sacrifice.

~Mais il n’est pas permis de vendre la viande ou la peau, ni d’en donner une partie au boucher, elle est pour Allah عز و جل seul.

Et pour conclure, un conseil à l’ensemble de nos frères de réaliser [leurs actes] avec sincérité, elle qui est la base de l’acceptation de l’oeuvre auprès d’Allah.

Et particulièrement dans cette adoration, ou beaucoup de musulmans, excepté ceux à qui Allah a fait miséricorde, ont détourné leurs intentions pour autres qu’Allah : Comme pour faire plaisir aux enfants ou se vanter devant les voisins.

Au point où certains si ils ne peuvent pas acheter un bélier, ne voudront jamais sacrifier une chèvre alors qu’ils en ont les moyens, et cela à cause du regard des autres envers eux. Ceci de par leurs ignorances.

Nous demandons à Allah qu’Il fasse que  nos œuvres soient sincères pour sa face.

Analyse de Issa Ousman Mht.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *