fbpx

Société civile : La CLTT demande au Gouvernement l’annulation pure et simple du décret n° 687 portant réduction des salaires

Le secrétaire général de la Confédération Libre des Travailleurs du Tchad, Brahim Ben Seid, s’est exprimé sur la « situation sociale générale du pays » au cours d’un point de presse à N’Djamena. 

Il a demandé au Gouvernement, dans le but de préserver et de garantir une paix sociale durable, d’annuler purement et simplement le décret n° 687 (réduction de 50% à l’ensemble des éléments complémentaires au dessus du salaire de base), de rétablit intégralement les Augmentations Générales Spécifiques (AGS) en renonçant à la coupe de 35%, et la levée du gel des effets financiers des avancements et des reclassements. 

Il a affirmé que « l’audit des diplômes a relevé que beaucoup de fonctionnaires ont été intégrés à la fonction publique par des faux diplômes ». Toutefois, précise-t-il, « parmi ces faux diplômes, certains ont été incriminés à tort. Ces derniers seront rétablis dans leurs droits avec rappel de paiement de salaires non perçus. » 


Brahim Ben Seïd. 

« Un constat amère a été fait à savoir que 14.000 fonctionnaires n’ont pas de dossiers à la fonction publique. Il leur a été demandé de les produire. 10.500 fonctionnaires ont répondu en produisant leurs dossiers. 3.500 fonctionnaires n’ont pu le faire, donc recrutés sans dossiers. Si seulement ceux-là sont dégagés, l’Etat engrangera un gain considérable », a indiqué Brahim Ben Seïd. 

Ministère de la Fonction Publique et du Travail

La CLTT exige également du Gouvernement le versement immédiat des droits sociaux des travailleurs des institutions dissoutes et/ou fusionnées. Elle estime que l’économie du Tchad « tend vers l’embellie », selon les indicateurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *