fbpx

Tchad: Bientôt un système d’alerte précoce aux risques des catastrophes dans la ville de N’Djamena.

Bientôt un système d’alerte précoce aux risques des catastrophes dans la ville de NDjamena.

La Croix Rouge a restitué mardi une étude sur les risques de catastrophes à N’Djamena. L’étude englobe quatre quartiers de la capitale : Kabé, Walia, Abena et Atrone. Elle a été réalisée à la suite d’une consultation qui s’est déroulée du 10 juin au 20 juillet 2019, dans les 7ème et 8ème arrondissements. 

L’étude a un aspect particulièrement préventif face aux différentes catastrophes qui touchent régulièrement la capitale, notamment les inondations, l’insalubrité et la prolifération du paludisme ou d’autres maladies. 

Elle s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement de la résilience des populations et des institutions locales face aux risques de catastrophes au Tchad. 

D’après la représentante de la Croix Rouge française au Tchad, Caroline Geri, « la réduction des risques de catastrophe et l’impact de ces catastrophes sur nos communautés est effectivement une priorité sur laquelle nous devons tous travailler activement ensemble. » 

« Je suis convaincu d’avance des pertinentes pistes de solution et également des recommandations afin d’améliorer et d’augmenter la résilience des communautés, et de mettre en place une stratégie et de programmes humanitaires durables et à long terme qui supprimeront la fracture de développement durable pour un meilleur avenir, conformément aux principes humanitaires de La Croix Rouge et du Croissant rouge« , a indiqué le représentant du délégué général du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena, Abakar Youssouf Zaid. 

L’étude doit permettre d’aboutir à la validation et à la mise en place d’un système d’alerte précoce dans la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *