fbpx

Santé: La gestion des laboratoires en vue d’une accréditation est au cœur d’un atelier à N’Djamena.

LE CENTRE DE CONTRÔLE ET DE PRÉVENTION DE MALADIES EN AFRIQUE EN COLLABORATION AVEC GLOBAL HEALTH SYSTÈME SOLUTIONS  ORGANISE UN ATELIER DE FORMATION SUR LE RENFORCEMENT DE LA GESTION DES LABORATOIRES EN VUE DE L’ ACCRÉDITÉ ( S L M T A 1) DU 22 AU 26 JUILLET 2019 A N’DJAMÉNA

Le Centre Africain de Contrôle et de Prévention des Maladies ( C A C P M) a pour mission de renforcer la capacité des institutions de santé publique africaines à détecter et de réagir rapidement et efficacement face aux épidémies et autres problèmes de santé publique.

Accélérer le processus d’accréditation dans la zones OMS- AFRO, de jeter les bases de l’accréditation ISO 15189, d’outiller les responsables des laboratoires afin d’accomplir leur tache avec efficacité et de donner des connaissances sur les outils pouvant aider les laboratoires à s’ améliorer au quotidien c ‘est l’objectif recherché à travers ces assises. 

La sous région traverse une crise sanitaire sans précédent liées aux foyers des épidémies tels que : le virus d’Ebola, la méningite, le choléra, et la rougeole, auxquelles s’ajoutent , les maladies liées au VIH , à la Tuberculose et au Paludisme etc…. Ces pathologies constituent des mesures réelles de santé pour les populations, alors que les systèmes de laboratoires , les seuls outils de diagnostic, de surveillance et de détection sont faibles. Ce qui rend difficile , voire impossible toute réponse rapide et appropriée à la surveillance de ces pathologies.

Le Ministre de la Justice  Garde des Sceaux Chargé des Droits Humains, DJIMET ARABI,   représentant son collègue de la santé publique a relevé que le Gouvernement de la République du Tchad dans son ensemble sous la clairvoyance de son Excellence IDRISS DEBY ITNO , Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement et le Ministère de la santé publique qu’ils adhèrent entièrement au projet. Il a affirmé que son département a déjà engagé la mise en oeuvre des recommandations de la quatrième conférence de l’ASLM d’ Abuja en 2018. 

L’évaluation du système des laboratoires fut réalisée en 2018 la politique nationales des laboratoires a été élaborée au premier semestre de cette année, les locaux du laboratoire national de santé politique sont en phase de réhabilitation et le processus de l’élaboration du plan stratégique est en cours a t il martelé.

Cette formation regroupe les participants venus du Gabon, du Congo, du Burundi, de Sao Tomé et Principe, du Cameroun, de la Centrafrique, de la Guinée – Équatoriale et du Tchad.

Nadji Ndoumanbé Kaldor

Attaché de Presse et de Relations Publiques MSP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *