fbpx

Santé: Un médicament non autorisé et nocif en vente à N’Djamena.

Le Ministère de la Santé Publique appelle la population à la vigilance en  évitant à se faire soigner avec les produits de la rue. Référer toujours les patients dans un centre de santé le plus proche pour tout problème de santé.

Le Ministère tient à rappeler, une fois de plus que le médicament de la rue tue.

Cette situation vient de se confirmer par des cas de perte conscience constatés suite à la prise d’un produit dénommé FRADOL, supposé être du DICLOFENAC de POTASSIUM 50 MG contenu dans un emballage de couleur verte de provenance inconnue et qui ne figure pas sur la liste nationale des médicaments essentiels.

Aziz Mahamat Saleh; Ministre de la santé publique

Le Ministre de la santé publique Aziz Mahamat Saleh appelle la population à plus de vigilance en évitant de se soigner avec les produits de la rue et à faire référence au centre de santé le plus proche pour tout problème de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *