fbpx

Santé: Restitution de la mission d’évaluation sanitaire dans l’Ennedi

Le Ministre de la Santé Publique , AZIZ MAHAMAT SALEH a présidé la réunion de restitution du rapport de la mission conjointe  d’évaluation effectuée en janvier dernier dans la province de l’Ennedi Est.  Cette réunion a regroupé les représentants des partenaires, les cadres du ministère, les autorités administratives, civile militaires, les chefs  traditionnels et religieux ainsi que les responsables des organisations de la société civile de la dite province.

Le préfet du département d’Amdjaras TOM DIRLO HADJAR représentant le gouverneur de la province de l’Ennedi Est a  exprimé sa profonde gratitude à la délégation de la mission conduite par le ministre de la santé à Amdjaras. il a mis l’accent sur les défis que font face sa population notamment, la piqure des scorpions, le sous effectif du personnel de la santé, et manque de la dotation des médicaments.

Le Ministre de la Santé Publique, AZIZ MAHAMAT SALEH a  situé le contexte de cette vision instruite par le President de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement IDRISS DEBY ITNO et voir au claire la réalité des choses dans les services de santé et les hôpitaux des provinces. Pour s’assurer de la fonctionnalité de tout le système sanitaire en terme du personnel , de la gestion des médicaments que la mission conjointe partenaires et ministère se trouve à Amdjaras. Selon le patron de la santé , il faut dire les choses telles qu’elles se présentent , pour corriger les erreurs et dégager des solutions communes afin que le système sanitaire marche.

Au cours de cette séance de restitution , le sois directeur des formations sanitaires Ali Hassabalkerim Manoufi a présenté la synthèse du rapport de mission du supervision conjointe dans la délégation sanitaire provinciale de l’Ennedi Est effectuée en janvier dernier. Cette présentation fut suivie des échanges qui ont débouché sur des recommandations qui permettront certainement d’améliorer le système de santé et booster la performance sanitaire dans la dite province.

Les causes de la mortalité dans cette province demeurent la piqure des scorpion, la malnutrition, le paludisme et les infections respiratoires aiguës.

Le chef du département de la santé a rappelé a l’assistance que les médicaments et les vaccins anti scorpioniques sont envoyé pour le compte de la province. Toutes les recommandations seront étudiées pour trouver des solutions efficaces a t il conclu.


Nadji Ndoumanbe Kaldor 
Attaché de Presse et de Relations Publiques MSP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *