fbpx

Les journalistes de Moyen-Chari et du Logone Occidental outillés en techniques de traitement des faits face aux tensions communautaires

Le Préfet du Département du Lac-Wey, Djimet Annar a présidé cet après-midi,  à l’hôtel la Résidence de Moundou, une cérémonie de clôture de l’atelier de formation des journalistes des radios sur  » les techniques et traitements des faits relatifs aux tensions communautaires dans les provinces du Moyen-Chari et le Logone Occidental, en présence du Directeur Pays du Projet Voix de Paix.

Cette formation qui a duré trois jours a pour objectif d’outiller et de renforcer les capacités des journalistes des radios dans les traitements de l’information en période de conflit

Elle  a vu la participation de plusieurs journalistes des radios des provinces du Moyen-Chari et du Logone Occidental à savoir : la radio Kar Uba , RNT de Moundou,  Brakos de Moissala, Lotiko et RNT de Sarh. 

Cette assise vient à point nommé dans un contexte de tension permanente entre les communautés des éleveurs et agriculteurs au Sud du pays, avec ses conséquences de violence et de méfiance. À cela, s’ajoute le rôle que joue les radios locales dans l’enveniment de la situation, par inadvertance ou par manque de professionnalisme.

Dans son intervention, le Directeur Pays du Projet voix de Paix, Clément SIANKA a fait un aperçu sur l’ONG AQUAL ACCESS et rappelé aux participants d’adopter un comportement responsable dans l’exercice de leur métier.  » Nous savons tous, une information mal diffusée sur un conflit peut attiser des tensions et entretenir la haine et la division entre les communautés  » a-t-il déclaré 

Il a par ailleurs remercié les autorités locales d’avoir facilité la tenue de cette formation. 

En clôturant les travaux, le préfet du département du  Lac-wey, Djimet Annar, représentant le gouverneur de la province du Logone Occidental, a remercié le Projet Voix de Paix pour son engagement en faveur de la paix et la cohésion sociale dans la zone Sud du pays avant d’exhorter les participants d’œuvrer  pour la paix. 

La lecture des recommandations par les participants et la remise des attestations ont mis un terme à cette formation,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *