fbpx

Soudan: I.Deby demande à Salva Kiir.M d’être médiateur entre rebelles et conseil militaire

Une première rencontre entre le Conseil militaire de transition soudanais et les mouvements rebelles présents dans la région du Darfour a été organisée jeudi à N’Djamena, sous la médiation du président Idriss Deby. 

Le vice-président du Conseil militaire, le lieutenant général Mohammad Hamdan « Hemetti », a rencontré le président du Mouvement pour la libération du Soudan, Minni Arko Minawi, et Tahir al-Faki, dirigeant du Mouvement pour la justice et l’égalité. Les parties se sont engagées à cesser les hostilités afin de créer un climat propice aux négociations et au processus de paix. 

Il y a quelques jours, le chef du conseil militaire a chargé son adjoint, Hemetti, de présider un comité chargé de la liaison avec les mouvements armés. Le SLM et le JEM se sont engagés à mener à bien des négociations avec le Conseil militaire, alors que le SPLM l’avait rejeté.  

Hemetti a annoncé que tous les prisonniers des mouvements armés détenus au Soudan seraient libérés deux jours après la signature d’un accord avec Minnawi, qui dirige un mouvement rebelle au Darfour et qui combattait le régime du président Omar El-Béchir avant de signer un accord de paix à Abuja, au Nigéria. Minawi s’était à nouveau révolté contre le régime d’El-Béchir avant d’être isolé. 

Selon l’agence de presse soudanaise, le porte-parole de la junte militaire, Shams al-Din al-Kabbashi, a déclaré que la délégation des deux mouvements saluait la décision de libérer tous les prisonniers des mouvements armés et que cette décision ouvrirait la voie à un processus de paix instaurant la confiance, un geste de bonne foi pour lancer le processus de paix. 

Les deux mouvements se sont félicités de la décision du Conseil militaire de transition de constituer un haut comité chargé de contacter les mouvements armés et se sont déclarés prêts à communiquer immédiatement avec le comité pour faire avancer le processus de paix et assurer la sécurité et la stabilité dans le pays. 

D’après le journal Al Tayyar, au cours d’un appel téléphonique entre le président Idriss Deby et le président de la République du Sud-Soudan, Salva Kiir Mayarit, le dirigeant tchadien a demandé à son homologue soudanais de jouer le rôle de médiateur pour l’aider à rencontrer le SPLM dirigé par Abdul Aziz al-Hilu et le SPLM-Nord dirigé par par Malik Aqar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *