fbpx

L’Ecole de Mao créée il y a 108 ans, ravagée par le ravin, engloutit par le sable

Créée en 1911 avec 11 élèves, la toute première école française du Tchad, l’école pilote Bas-Fond de Mao est confrontée aujourd’hui à d’énormes difficultés. Notamment, l’indisponibilité ou l’absence totale des enseignants qualifiés, l’envahissement des bâtiments par le ravin, l’écroulement des bâtiments déjà vétustes, le non-respect des conditions hygiéniques d’où l’absence des toilettes et le manque cruel en d’eau pour les élèves.

Derrière ces vieux bâtiments historiques, les ravins deviennent de plus en plus profonds et menacent d’effacer complétement ces bâtiments dont le bureau du Directeur.

          La  plupart des élèves défèquent à l’air libre pour des raisons simplement de manque des WC. C’est dans cette logique que l’Association des Jeunes Engagés pour le Développement du Kanem AJEDK est allée constater les conditions dans lesquelles étudient ces enfants, futurs cadre de la nation tchadienne.

La décente des membres de l’AJEDK dans cet établissement d’enseignement primaire a permis également de relever que la cour n’est pas clôturée, qui permettait d’assurer sa sécurité est effondrée.

Devant ces faits alarmants, l’AJEDK a lancé un appel pour la restauration de cette première école à l’intention des autorités compétentes, des institutions internationale et aux personnes de bonne volonté.             

Une pensée sur “L’Ecole de Mao créée il y a 108 ans, ravagée par le ravin, engloutit par le sable

  • août 29, 2020 à 12:08
    Permalink

    Aussi c’est là où j’ai mis pied 🦶 pour la première fois a l’école Pilote Bas-Fond en 2007 et cette année je serai en première année de licence économie et gestion à l’université de Paris 1 Sorbonne où a l’université du Mans.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *