fbpx

Tchad: L’analyse de la situation sanitaire du pays au cœur de la réunion mensuelle sur la santé.

LA SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DU PAYS A ÉTÉ AU CENTRE DE LA TRADITIONNELLE RÉUNION MENSUELLE SUR LA SANTÉ TENUE CE LUNDI 24 JUIN 2019 AU PALAIS PRÉSIDENTIEL.

C’ est un rituel de se retrouver chaque 24 du mois à la Présidence de la République pour faire la situation épidémiologique du pays.  Le Chef de l’État a été représenté par le Ministre d’État , Ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République, KALZEUBET PAHIMI  DEUBET.
Le suivi épidémiologique , la situation comparée et recommandation tels sont  les grands axes de la rencontre de jeudi 24 juin 2019. 

La réunion de ce lundi 24 juin à une nouvelle fois donnée l’occasion au Gouvernement et ses Partenaires Techniques et Financiers  de procéder à une analyse de la situation sanitaire du Tchad, avec une ligne de mire les épidémies. La riposte contre la Méningite A , et de la Rougeole semble porter ses fruits. Les chiffres infléchis et  la tendance est vers l’éradication donne est toute  autre pour ce-qui-est de la malnutrition

Malgré l’amélioration observée dans la collecte des données grâce à l’augmentation des centres de santé, les stratégies restent à peaufiner , concède AZIZ MAHAMAT SALEH, Chef du Département de la Santé Publique fait savoir que l’État a décaissé sa contrepartie pour l’achat des moustiquaires imprégnées destinées à lutter contre le Paludisme.

La situation épidémiologique des maladies sous surveillance notamment relative à la malnutrition , le Paludisme , le ver de Guinée et la mortalité  maternelle et infantile a été aussi abordés au cours de cette haute rencontre. Pour le Gouvernement cela reste un problème majeur de santé publique aussi des solutions d’urgence sont elles  envisagées  pour solutionner cette situation.

Selon le Ministre de la Santé Publique, AZIZ MAHAMAT SALEH,  les point d’orgues de la réunion de ce 24 juin a été  consacrée  également à la question du décès maternel et infantile. Pour changer la donne en matière de lutte contre le Paludisme, la conjugaison de toutes les énergies est nécessaire recommande la réunion. C est pourquoi une mention a été faite relativement aux efforts du Ministère de l’eau et les Mairies de N’Djaména , efforts visant  à détruire les niches des moustiques et améliorer la qualité de l’eau. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *