fbpx

CAN2019: Une petite victoire 1-0 des Éléphants face aux Bafana Bafana.

À défaut d’avoir brillé, la Côte d’Ivoire n’aura pas manqué son entrée en lice dans la CAN-2019. Trois points, pas de but encaissé, et l’essentiel assuré face à une Afrique du Sud pour le moins compliquée à manœuvrer, mais qui n’a pas réussi à arracher le nul qu’elle espérait (1-0). La faute à Kodjia, qui est parvenu à ouvrir le score peu après l’heure de jeu, avant que ses coéquipiers ne ferment la boutique ensuite.

Tout n’aura pourtant pas été évident durant cette rencontre au rythme inégal, en raison notamment des fortes chaleurs qui régnaient sur la pelouse du Caire (36 °C et un fort taux d’humidité). Dans ce contexte pas évident, la première période n’a pas donné lieu à un feu d’artifice d’occasions. Beaucoup de duels au milieu de terrain, entrecoupés de quelques rares opportunités.

Et ce sont les Éléphants qui se sont procurées les deux meilleures, coup sur coup, juste après la demi-heure de jeu. Pepe, tout d’abord, a trouvé la barre sur un superbe coup franc (31e), avant que Kodjia, servi seul dans l’axe, ne décoche une volée droit dans les gants d’un Williams tout heureux de sortir le ballon (32e).

Au retour des vestiaires, l’attaquant ivoirien s’est de nouveau trouvé dans une position similaire, grâce à un excellent service de Gradel. Il n’a cette fois pas tremblé pour ajuster Williams et libérer les quelques centaines de supporters qui avaient fait le déplacement (1-0, 64e).

Sonnés par cette ouverture du score, les Sud-Africains ont un peu baissé le pied, mais ils ont globalement tenu le ballon durant une deuxième période tout aussi pauvre techniquement. Seul Pepe s’est de nouveau illustré en décochant un deuxième coup franc, que le portier adverse a sorti d’une superbe claquette (89e).

Court succès, donc, pour la Côte d’Ivoire, qui rejoint tout de même le Maroc en tête de son groupe. Mais les hommes d’Ibrahima Kamara devront hausser leur niveau de jeu lors de leur prochaine rencontre, le 28 juin. Ce sera à 19 h, une bonne chose, mais cette fois, les Éléphants auront rendez-vous avec un tout autre client : le Maroc d’Hervé Renard.

Source: France24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *