fbpx

N’Djamena accueille ce mardi, la conférence Internationale sur l’éducation des filles et formation des femmes.

La conférence Internationale sur l’éducation des filles et formation des
femmes dans l’espace francophone se tiendra du 18 au 19 juin 2019 à l’hôtel Radisson Blu de N’Djamena, sous le haut patronage de son Excellence le Président Idriss Deby Itno.

Cette conférence de très haut niveau sera organisée par l’Organisation
Internationale de la Francophonie et placée sous les thèmes ‘’défis, bonnes pratiques et prises d’action’’.

En effet, depuis la conférence de Jomtien en 1990 sur l’éducation pour
tous, le forum de Dakar, le sommet sur les Objectifs du Millénaires pour le Développement en 2000, puis le Forum mondial sur l’éducation à Incheon en 2015, suivi des nouveaux Objectifs pour le Développement Durable à l’horizon 2030, le développement de la scolarisation, et particulièrement celle des filles, est considérée comme une priorité de l’agenda International.

De nos jours, les violences de genre en milieu scolaire constituent un
obstacle majeur au maintien des filles à l’école, du fait des pratiques
traditionnelles telles que les mariages d’enfants, les mariages formés et les
grossesses précoces et indésirées.

Réaliser l’égalité entre les sexes exige une approche fondée sur les droits
assurant et garantissant aux filles non seulement l’accès et l’achèvement de
cycles complets d’enseignement, mais aussi et surtout leur autonomisation, à
travers l’acquisition d’un socle de connaissance et de compétences qui leur
servira tout au long de leur vie.

C’est dans ce sens que, l’Organisation Internationale de la Francophonie
(OIF) s’est dotée au cours de son dernier sommet d’Erevan du 11 au 12 octobre
2018
, une stratégie permettant de promouvoir des pratiques éducatives
dénuées de stéréotypes, dès le plus jeune âge et tout au long de la vie et

s’engage aussi en faveur de la réduction des inégalités et des disparités de
genre, c’est-à-dire la scolarisation des filles et l’égalité entre les filles et les
garçons dans l’action à une éducation élémentaire, secondaire et supérieure
gratuite et de qualité.

Cette conférence visera un public très large notamment des décideurs
(ministres, parlementaires, cadres et hauts responsables), et des spécialistes : hercheurs et universitaires, experts, éducateurs et praticiens, acteurs de terrain, partenaires techniques et financiers de l’éducation- bilatéraux et multilatéraux, des représentants de la société civile ou d’organisations non gouvernementales œuvrant pour l’éducation des filles et des entrepreneurs. Sur une durée de 2 à 3 jours, les participants auront à débattre sur les trois principaux thèmes à savoir :

l’état de lieux de l’éducation et de la formation des filles et des femmes, les bonnes pratiques et les stratégies qui ont fait leurs preuves pour promouvoir l’éducation et de la formation des filles et des femmes à tous les niveaux d’enseignement et ainsi que le secteur de l’éducation non formelle et celui de la formation professionnelle et technique et enfin les pistes d’action pour des reformes structurelles en matière de politique et de reformes éducatives.

Il faut rappeler que, l’OIF est une organisation créée en 1970, regroupant
aujourd’hui 88 Etats et gouvernements. Elle a pour mission de promouvoir la
langue française, la diversité culturelle et linguistique, de promouvoir la paix, la
démocratie et les droits de l’Homme, d’appuyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *