fbpx

Un Britannique à la tête du ministère gabonais des forêts.

Le président de la République du Gabon,  Ali Bongo Odimba a créé la surprise en nommant Lee White, ministre gabonais des Forêts. Une nomination sans précédente en Afrique. 

53 ans, le tout nouveau patron de ce département ministériel, Lee White naturalisé gabonais en 2018, est né en Manchester et grandi en Ouganda.Tutulaire d’un doctorat en zoologie, après une thèse sur la Faune lopé-Okanda au Gabon, Lee White a été décoré en 2010 par la Reine Élisabeth II pour services à la protection de la nature en Afrique centrale. 

Selon les médias gabonais, Lee White est connu pour être « le monsieur vert des présidents Bongo père et fils ».

La nomination de Lee White à la tête du ministère des Forêts intervient après le scandale du  » kivazingogate » qui a ébranlé la classe politique et conduit au limogeages du ministre des Forêts Guy Bertrand Mapangou et du vice président du Gabon,  Pierre Claver Maganga  Mossavou le 21 mai dernier. 

Rappelons que Lee White avait publié plusieurs messages politiques sur son compte Twitter où il met en exergue le rapport ciblant l’opposant farouche Jean Ping, candidat malheureux à la présidentielle de 2016 qui revendique toujours la victoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *