fbpx

Tchad: Bourkou Louise, la première femme député au Tchad s’est éteinte à 85 ans.

La première femme député du Tchad, Bourkou Louise s’est éteinte ce jeudi 13 juin 2019 à l’âge de 85 ans. Née en 1934 à Sarh ( Moyen chari) d’un père militant du parti RDA (Rassemblement démocratique africain) et d’une mère commerçante, Bourkou Louise est la toute première institutrice et la première femme députée de l’histoire du Tchad. 

Bourkou Louise

En 1962 elle fut l’unique femme député élue au suffrage universel à siéger à  l’Assemblée Nationale sous la bannière du  Parti Progressiste Tchadien. Après la dissolution du parlement et l’instauration du parti unique, malgré le climat de terreur qui prévalait, elle refusa de soutenir la révolution culturelle et sociale prônée par le président Ngarta Tombalbaye au début des années 1970.  

La guerre civile de 1979 a poussé Bourkou Louise sur le chemin de l’exil. Après un long exil (1982-1991), elle est rentrée en 1991 après l’accession du MPS (Mouvement Patriotique du Salut) au pouvoir pour assister à la Conférence Nationale Souveraine (CNS) de 1993.

A l’issue de la Conférence Nationale Souveraine, elle a siégé à l’Assemblée Nationale Transitoire.Pendant ses 17 années de représentante du peuple, Bourkou Louise à milité pour l’amélioration des conditions de la femme tchadienne, la scolarisation des filles et l’unité nationale. Plus spécifiquement, Elle s’est faite porte-parole de la lutte contre l’excision et les mariages précoces, et a été l’artisane de l’intégration des femmes dans l’armée, la gendarmerie ainsi que dans d’autres institutions d’État.

source biographie, Leh Dari

Source décès: Alwihda Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *