fbpx

Les Abechois créent un comité d’urgence et ravitaillent la ville en eau

L’eau est aujourd’hui une denrée rare à Abéché, la population se mobilise pour se ravitailler en Eau potable.

Pour l’opération d’urgence, des citernes font les navettes des quartiers qui souffrent en manque d’eau potable afin de donner de l’eau en cette période de canicule à la population où la demande est forte.

Une simple idée au départ, devenue aujourd’hui une réalité, car le plan adopté, est exécuté. 

Dirigée par le sultanat abbasside du Ouaddaï, l’opération a démarré il y’a deux jours touchant ainsi plusieurs quartiers reculés de la ville d’Abéché.

Quelques citernes ont été mises gratuitement à la disposition du comité par des personnes de bonne volonté, répondant ainsi à l’appel lancé.

Au lancement de l’opération, le quartier Kamina II, kamina III, chalang, Ahmad albadawi, Dabanaïr…… Ont été secourus.

La population emportée par la soif a accueille les citernes avec joie, tout en disant ainsi « Allah yaadjirkou’’, qui veut dire en langue arabe, qu’Allah vous récompense’ .Nous n’avons pas pensé un jour avoir de l’eau gratuitement devant nos maisons », d’un autre côté une femme très souriante, affirme « aujourd’hui les 2000 francs que je devrais dépenser pour pour l’achat de l’eau, me servira d’acheter de la viande afin de préparer ma soupe de demain ».

« Si aujourd’hui on est délaissé par le gouvernement, voilà une idée communautaire qui nous sortira du calvaire. Soyez courageux, continuez dans la même lancée » laisse entendre un vieux de quatre-vingt ans environ. 

Voilà une idée qui peut avec la contribution de tous, soulager les Abéchois de ce manque cruel d’eau potable.

D’autres actions qui pourront aider à solutionner ce manque d’eau, dans une grande ville peuplée comme Abeché sont plus que nécessaires.

Une pensée sur “Les Abechois créent un comité d’urgence et ravitaillent la ville en eau

  • mai 23, 2019 à 12:47
    Permalink

    Très belle initiative pour secourir la population d’Abéché en eau.
    Les choses gratuites ne durent pas longtemps. Il serait plus intéressant de fixer un prix à payer par 20 litres d’eau livrée. Le souci n’est pas uniquement de livrer de l’eau mais aussi permettre sa livraison de manière permanente, en qualité et également de réfléchir à une solution définitive.
    Courage au comité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *