fbpx

Tchad: Journée mondiale de la liberté de la presse, Le Gouvernement réitère son engagement à assainir l’environnement médiatique pour le bien de tous.

Le Ministre de la Communication, Porte Parole du Gouvernement Tchadien Oumar Yaya Hisseine a fait une déclaration ce matin Jeudi 02 Mai 2019 à Bureau. Cette déclaration intervient à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse édition 2019 placé sous le thème « Médias pour la démocratie, le journalisme et la désinformation en période électorale ».

Le Tchad, à l’instar du reste de la Communauté Internationale, célèbre le 3 mai 2019, la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse. Cette Journée, faut-il le rappeler, est instituée en 1993 par le Concert des Nations, en souvenir du séminaire international organisé en 1991 par l’UNESCO à Windhoek en Namibie. L’une des principales conclusions de ce séminaire, recommande aux États membres des Nations Unies, d’établir dans leurs pays respectifs, une presse libre, pluraliste et indépendante.

Le but ultime est de donner l’occasion à tous les pays, de saluer le courage et la détermination des hommes et femmes des médias du monde entier qui se battent chaque jour pour livrer à leur public des nouvelles et des informations, éléments essentiels du droit à l’information.

La Journée Mondiale de la Liberté de la Presse permet aussi de se pencher sur les conditions et le climat de travail dans lesquels exercent des femmes et des hommes qui se portent à l’avant-garde de la lutte pour donner un contenu réel au droit à l’information dans la vie publique.

Cependant, les risques inhérents à l’exercice du métier sont énormes. Bien souvent, nous constatons dans certains pays que des journalistes sont harcelés, brutalisés, emprisonnés, torturés ou tués. Alors que c’est aux États, qu’il incombe la responsabilité de les protéger et de faire respecter la liberté d’expression.

Mesdames et Messieurs ;

Au Tchad, le Gouvernement de la République, conscient du rôle  que joue la presse dans le processus et l’ancrage de la démocratie, a déployé tant d’efforts pour libéraliser l’espace médiatique et favoriser son épanouissement.

Dès son accession au pouvoir le 1er Décembre 1990, le Président de la République, Son Excellence Idriss Déby Itno a, dans sa première déclaration à la Nation, proclamé qu’il n’apportait « ni or, ni argent mais la liberté ». Cette profession de foi a permis le foisonnement des journaux indépendants, des radios privées, communautaires et récemment la création des télévisions privées et des médias électroniques dans notre pays.

Sur le plan réglementaire et normatif, le Tchad a adopté des textes et des lois qui ont permis la mise en place des Institutions et organisations professionnelles des médias dont l’objectif principal est la valorisation de la fonction de journaliste.   Ces actions louables sont entreprises pour redonner à la presse tchadienne ses lettres de noblesse.

Tout en comptant sur l’appui des Partenaires, le Gouvernement de la République du Tchad réitère par ma voix, son engagement à assainir l’environnement médiatique pour le bien de tous.  Et Comme le dit un adage tchadien : «la solidarité est une vielle clôture, pour la redresser, il est nécessaire de se mettre tous ensemble pour y arriver ». Continuons donc à travailler ensemble afin que les femmes et les hommes des médias puissent  s’épanouir dans leur travail.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *