fbpx

Bénin: L’armée déloge les manifestants à balles réelles, le domicile de Boni Yayi encerclé par la police.

Des centaines d’opposants s’étaient rassemblés autour de la résidence de l’ancien président, symbole de l’opposition, après des élections législatives chaotiques.

Après des heures de face-à-face les forces de l’ordre béninoises ont délogé par tirs d’armes automatiques des centaines d’opposants qui s’étaient rassemblés à Cotonou autour de la résidence de l’ex-président  Boni Yayi symbole de l’opposition, exclue des législatives dont les résultats définitifs étaient attendus jeudi.

Les tirs de rafales ont été entendus à travers le quartier de Cadjehoun et les manifestants, qui avaient dressé des barricades avec des gris-gris vaudous, des pneus en feu ou des planches de bois, ont été forcés de fuir. Ces derniers avaient dressé des barrages sur les points d’accès autour du domicile de l’ancien président Boni Yayi , qui avait appelé à boycotter le scrutin de dimanche.

La résidence de l’ancien président encerclé

Quelques heures après l’annonce d’un taux d’abstention record, sa résidence avait été encerclée par les forces de l’ordre et ses partisans ont craint qu’il ne soit arrêté. L’armée béninoise et la police républicaine « ont fait une incursion brutale », a témoigné à l’AFP un proche de l’ex-président, présent sur les lieux avec lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *