fbpx

N’Djamena, la nouvelle capitale du CEN-SAD après la session extraordinaire du 13 avril 2019.

La question sécuritaire mais aussi celle de la paix du développement durable et du fonctionnement de la communauté CEN-SAD a été centre des travaux de la session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etats et des Gouvernements des Etats Sahelo-Sahariens qui s’est tenu  samedi 13 Avril 2019 au Radisson Blu de N’Djamena sous la présidence du Chef de l’Etat Idriss Déby Itno, par ailleurs Président en exercice de la CEN-SAD.

En présence d Président de la République Fédérale du Nigeria Mahamadou Buhari , du Président du Niger Issouffou Mahamadou, Celui du Togo Faure Gnassingbé, du Vice-Président de la Côte d’Ivoire  des Représentants des Pays membre de la CEN-SAD, du Président de la commission de l’Union Africaine et des différentes personnalités de la République du Tchad.

D’entrée du jeu, le Maire de la ville de N’Djamena, Saleh Abdelaziz DAMANE a souhaité la cordiale bienvenue aux différentes délégations pour leur séjour dans sa ville connue pour son hospitalité légendaire. Avant de relever que grâce aux efforts et la vision du chef de l’Etat Idriss Déby Itno que la CEND SAD est devenue aujourd’hui un véritable outil de développement et un facteur d’intégration économique dans l’espace sahélo sahélien.

Le Secrétaire général par intérim de la CEN-SAD, Ibrahim Saleh Abami a pour sa part rendu un vibrant hommage au président en exercice de la CEN-SAD Idriss Deby Itno pour sa perspicacité politique, diplomatique et stratégique au lendemain de la révolution libyenne le 19 Février 2019 qui ont permis à la CEN-SAD de se réorganisé.  Avant de lancer un appel au chef d’Etat membres de mutualiser les moyens dont ils disposent à travers les forces mixtes de G5 Sahel et de la MUNISMA pour faire tairent les armes dans ledit espace afin de permettre un développement économique harmonieux.

Dans sa lecture du communiqué final, le ministre tchadien des affaires étrangères de la coopération internationale, de l’intégration africaine et de la diaspora Chérif Mahamat Zene a souligné que la conférence a pris acte des conclusions de la session extraordinaire du conseil exécutif, s’agissant des perspectives ainsi que des voies et moyens de la consolidation de la dynamique CEND SAD. Le Chef de la Diplomatie tchadienne n’a pas perdu de vue l’intérêt en vue du traité en vigueur de la CEN-SAD, et a exhorté les neuf(9) Etats membres qui n’ont pas signé à y adhérer.

Aux termes de ces travaux, la conférence à adresser une motion de remerciement au Chef de l’Etat Idriss Déby Itno, au gouvernement et au peuple tchadien et a décidé de transférer provisoirement le siège la Communauté à N’Djamena.

La déclaration spécifique sur la paix, la sécurité a été lu par la ministre des affaire étrangères du Mali Kamissa Camara relevant qu’après l’examen de la situation sécuritaire dans l’espace sahélo saharien et au regard des évènements actuels. La conférence a lancé un appel pressant à toutes les parties libyennes à observer un cessez le feu immédiat et relancer le dialogue national. Kamissa Camara   d’indiquer que la conférence a exprimé sa préoccupation face à la situation au Soudan et appelle les acteurs politique de privilégier le dialogue en vue d’une restaurer une transition pacifique consensuelle et le retour à l’ordre constitutionnel dans un délai raisonnable.  Sans oublier de condamner les violences qui ont eu lieu à Ogoussagou au Mali.

Dans son allocution de clôture, le Président en exercice de la CEN-SAD, Idriss Déby Itno a félicité de l’entrée en vigueur du traité révisé et des textes subséquents lors du sommet extraordinaire tenu en avril 2013 à Ndjamena. A son tour, il a lancé un appel à tous les Etats membres qui ne l’ont pas fait de ratifier le traiter pour faciliter sa mise en œuvre intégrale.

Le Président en exercice de la CEN-SAD  Idriss Déby Itno a également plaidé pour que les Etats membres honorent  leurs engagements dans le but de faciliter la tâche à cette organisation régionale pour qu’elle puisse atteindre ses objectifs.

 Créé le 04 février 1998 à Tripoli  en Libye à l’issue d’un sommet  réunissant les chefs d’Etats, de la Libye, du Mali, du Niger, du Tchad, du Soudan et le représentant du Chef de l’Etat du Burkina Faso, la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens CEN- SAD est une communauté économique régionale reconnue par l’union africaine comme pilier d’intégration et de développement économique sociale et culturelle  durable.

 Elle regroupe 24 Africains du sahara et du sahel, son fonctionnement est soumis à un organe clé, dont la conférence des Chefs d’Etats et des gouvernements qui se réunit une fois par an en présidence rotative dans les différentes capitales des Etats membres dans l’optique de décider pour la bonne marche de la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *