fbpx

La Famille Militaire, une initiative pour venir en aide aux orphelins des militaires et victimes de guerres.

Donner le sourire aux orphelins des militaires, anciens combattants et victimes de guerre, les accompagner dans leur vie sociale, éducative et professionnelle était le sujet principale d’une conférence de presse organisée par l’association d’encadrement des enfants des militaires, anciens combattants et victimes de guerre ce vendredi 05 avril 2019 dans les locaux de ladite association sis à Dembé. 

Face aux hommes des médias L’objectif était de faire connaitre l’association à l’opinion nationale et internationale par la même occasion lancer un plaidoyer aux acteurs concernés et potentiels partenaires pour l’atteinte des objectifs.

La conférence a débuté par un sketch intitulé la famille militaire qui retrace les difficultés socioéducatives et sanitaires que traversent les veuves, et orphelins des militaires au quotidien. Présenté

Dans sa présentation de l’association, le coordonnateur national, Général NGUINAMBAYE BARDE Michel a situé le contexte qui est celui du plaidoyer en faveur des enfants des soldats tchadiens souvent vulnérables et en difficultés d’insertion professionnelle. Il s’agit d’apporter une réponse patriotique à la mémoire des militaires tombés martyrs dans le champ de bataille laissant des veuves et des orphelins(es).

« C’est cette raison que nous parents militaires et civils avions décidé d’intervenir en urgence pour une insertion professionnelle et de ces enfants » déclare Général NGUINAMBAYE.

Selon Israël REOUNOUDJI Victoire Directeur Général de l’Association, plusieurs plan de formation sont élaborées afin de permettre la réinsertion professionnelle des enfants orphelins des militaires pour se prendre eux-mêmes en charge, accompagner l’Etat dans ses politiques ses politiques de promotion de l’emploi, les parents militaires et contribuer au développement socio-économique du pays.

« Il s’agit de former 11250 professionnels par an aux métiers de gardiennage, menuiserie, mécanique-auto, électricité, plomberie, soins animaliers, informatiques, techniques de création de verger et culture maraichère » renseigne le directeur général Israël REOUNODJI Victoire.  

Djamal Yaya Moussa et KEMADJI Rebecca, respectivement Secrétaire Général de l’Association et Membre, ont témoigné des difficultés tant sur le plan psychologique que financier que font face les familles des militaires décédés.  

Pour Maitre Demba KAYROM, l’Association d’encadrement des enfants des militaires, anciens combattants et victimes se bats au quotidien pour venir en aide aux familles victimes dans l’acquisition de la pension et capital décès.

La conférence s’est achévé par la visite guidé du centre de santé « la famille militaire » sis à Kamda dans le 7ème arrondissement de Ndjamena. Ce centre est équipé d’une maternité, d’une unité de soin moderne et d’une pharmacie. Selon Général Nguinambaye, ce centre viendra en aide aux orphelins et veuves des militaires dans leur prise en charge sanitaire.

Rappelons que l’association d’encadrement des enfants des militaires anciens combattants et victimes de guerre est créée en Février 2018 et pu recenser plus de 2000 orphelins des militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *