fbpx

Impasse entre les employés grévistes de Tigo et la direction après 13 jours de grève sèche et illimitée.

Le Lundi 18 mars 2019 plus de 300 employés de la société des télécommunications Millicom (Tigo Tchad) ont entamé une grève sèche et illimité jusqu’à la satisfaction totale de leurs droits. Depuis lors plusieurs actions ont été entreprises par les grévistes, des courriels et autres procédures pour voir plus claire la situation mais hélas rien n’a abouti à un résultat concret de sortie de crise. 

En date du jeudi 28 mars 2019, le personnel gréviste a voulu plus se faire entendre en délogeant son lieu de rassemblement de la bourse de travail au sein des locaux de la direction générale de Tigo Millicom Tchad.  Le Sit In organisé dans les locaux de la Direction de Tigo a été   mouvementé par l’arrestation du délégué du personnel puis celle du chef de sécurité de Tigo port d’arme.  

Chemin faisant, déjà 13 jours se sont passés, chaque partie se dit prête et ouverte à un dialogue mais rien ne semble avancé. D’après le comité des grévistes, la direction joue à un double jeu en tenant des discours différents à chaque vis-a-vis des employés, au public ainsi qu’aux autorités tchadiennes. L’un des grévistes nous confirmes que ‘’la direction à tout simplement ignoré les différentes correspondances qu’on lui a adressé.’’ Avant de poursuivre  ‘’l’accès aux bureaux a été refusé à un nombre important des grévistes sans preuve en violent toutes les conventions et lois’’. Selon le secrétaire général de l’union des syndicats du Tchad, Tigo Fait du dilatoire, la convention est bien claire et qu’il n’a rien à négocier.

Nous avons écrit à la Direction de Tigo pour avoir amples informations, mais rester sans suite.

Ce Mercredi 03 avril 2019, un article sur la personne du Vice-Président Afrique  de Tigo a été publié sur la page officielle des Grévistes de Tigo. Cet Article dont nous mettons l’intégralité à votre disposition dit révéler des informations peu recommandables sur la Personne de Monsieur Dabour, le montant de la vente de la filiale, ainsi que les procédures qui ont suivi la vente de Tigo Tchad au Groupe Maroc Telecom. 

l’article des grévistes« Mohamed Dabour, Vice-Président Afrique de Tigo: le cerveau derrière la crise à Tigo Tchad.

La stratégie dictée par M. Dabbour à la Direction de Tigo Tchad est de camoufler la vérité aux autorités tchadiennes et aux employés.

Alors que dans tous les communiqués de presse, les communications internes aux employés et sur le compte Twitter de M. Dabbour, on parle de vente de Tigo à Maroc Telecom. On parle en même temps de « vente », « cession », « acheteur » « changement de contrôle », différents termes pour brouiller les pistes.
Un double discours qui ne passe pas.

Le jeudi 14 mars 2019, lors d’une réunion regroupant tous les employés de Tigo Tchad, M. Dabbour a annoncé publiquement que le groupe Millicom Tigo a signé un accord pour la vente de Tigo Tchad à Maroc Telecom.

Interrogé sur les droits des employés tels que prévus par la convention d’entreprise dans ce type de situation, il a déclaré qu’en réalité il ne s’agit pas de vente de Tigo Tchad mais d’une autre entité. Une opération que « même moi je ne comprends pas », a-t-il lâché.
Selon lui, il s’agirait d’une opération financière complexe…

Les employés n’ont pas été dupes. C’est M. Dabbour qui a réalisé cet astucieux montage, pour contourner la convention d’entreprise et la loi tchadienne. La fameuse entité, MIC Africa II B.V., qui serait propriétaire de Tigo Tchad, une structure dont les employés n’ont jamais entendu parler depuis la création de la société.
Ce qui laisse croire que c’est une société écran dont l’objectif serait l’évasion fiscale ou peut-être même le blanchiment d’argent.

Quel paradoxe pour une société comme Tigo qui a fait de l’éthique son cheval de bataille? Lors de cette rencontre du 14 mars, les employés n’ont pas manqué de relever cela: Tigo a inculqué l’éthique dans l’ADN de ces employés et maintenant viole sans vergogne les règles d’éthique.

Ces remarques des employés ont fait perdre son sang-froid au Vice Président Afrique.
Cet homme, décrit comme manipulateur par ceux qui le connaissent, a décidé de ne rien céder aux employés. Il dicte sa position radicale et ses actions à l’équipe de direction locale depuis son bureau de Londres.

Autre point important: selon le site TMT Finance, Tigo Tchad est vendu pour 200 millions de dollars, soit 120 milliards de francs CFA ( https://www.tmtfinance.com/news/maroc-telecom-buys-tigo-chad ).
Au vu des montants investis depuis la création de la société, ce montant constitue une plus-value nette »

Donc affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *