fbpx

Algérie: l’armée veut déclarer Abdelaziz Bouteflika inapte.

Le chef d’état-major de l’armée algérienne a exigé que le président Abdelaziz Bouteflika soit déclaré inapte à gouverner après des semaines de manifestations contre lui dans le pays.

« Nous devons trouver un moyen de sortir immédiatement de cette crise, dans le cadre constitutionnel », a déclaré le général Ahmed Gaed Salah dans un discours à la télévision

« C’est une énorme surprise (…) je pense que l’armée va précipiter un peu les choses », a réagi Omar Belhouchet, directeur de publication du quotidien El Watan mardi 26 mars sur franceinfo, après la prise de parole du chef d’état-major de l’armée algérienne, demandant au Conseil constitutionnel de déclarer le président Abdelaziz Bouteflika inapte.

franceinfo : Est-ce que c’est une surprise pour vous ?

C’est une énorme surprise. On ne s’y attendait vraiment pas. On savait que l’armée, ces deux dernières semaines, avait pris ses distances avec le président Bouteflika, mais on ne pensait pas qu’aujourd’hui, il y aurait une telle déclaration publique pour demander à ce que le Conseil constitutionnel tranche sur la capacité ou non du président actuel, à pouvoir gouverner.

Est-ce que vous y voyez une décision de l’armée ou bien une décision concertée avec les proches du président Bouteflika pour sortir de la crise ?

C’est difficile à dire mais je pense que jusqu’à maintenant, les proches du président Bouteflika font de la résistance, le clan présidentiel ne veut pas lâcher, les proches et les oligarques qui le soutiennent, veulent maintenir ce président en poste. On le voit, on le décortique tous les jours à travers la presse nationale, donc je ne crois pas qu’il y ait entente avec l’armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *