fbpx

Elle rêvait d’être pilote de ligne mais trouve sa vocation dans le journalisme.

La Rédaction de Toumaï Web Médias continue de rendre hommage en ce mois de mars , à des femmes d’exception qui travaillent sans relâche dans les domaines qu’elles ont choisi, nous vous invitons à découvrir Fathia Ngarbaroum Mireille cette jeune Dame professionnelle des médias qui a plus d’un talent à son actif.

De nature calme, et posée  cette dame d’à peine la trentaine Incarne en elle la photographie de la femme tchadienne, dans sa modernité et sa culture encré en elle de son nom  d’état civil Fathia Ngarbaroum Mireille est une femme ambitieuse et intelligente, journaliste de profession mais étant jeune rêvait être pilote de l’air.

Quatrième d’une famille de 6 enfants elle a su s’imposer au sein de sa petite famille via sa timidité mais sa brillante a l’école toujours parmi les 3 premiers de sa classe s’est vu gagné le respect de ses frères et sœurs mais également l’admiration de ses parents.

Issu d’un mariage #Nolimit et fier de l’être Fathia est celle qu’on ne peut jamais deviner ou desceller  d’un simple regard  son appartenance ethnique tellement quelle incarne en elle toute les régions du Tchad, si ce n’est que son nom de famille qui pourrait la trahir.

Après un cursus normal elle a compris avec le temps pour devenir pilote il fallait faire encore plus d’effort et surtout être scientifique, mais hélas elle n’était pas ceux qui aimait la physique chimie et encore moins la mathématique alors elle se réfugia en technique commercial ou elle obtint un bac G2. Tout d’un coup un autre amour d’enfant refait surface qui n’est autre que le journalisme étant enfant elle admirait Mme Sy koumbo Singa Gali une journaliste hors pair avec un cran imaginable et fondatrice du journal l’observateur  qui était une proche amie de son feu Papa .

Alors elle décida de se lancer dans cette aventure ou elle eût une licence en journalisme et communication des entreprises et après un master en marketing et communication des entreprises et au fil du temps l’envie de faire partie de ce monde de plume et du micro devient réel et pressant.

Etant prête pour la vie active elle fut recruté à l’INSEED mais aussi a travers un projet du ministère de la santé publique et après deux années elle décida de pousser les portes d’une des télévisions  privée du Tchad comme chargée des relations publiques et par la suite journaliste présentatrice.

Ayant le sens du leadership et du management elle décida en septembre 2018 de lancer son magazine « Elles le monde au féminin » dont elle la Directrice de publication pour mieux informer et sensibiliser ces autres sœurs pour leurs épanouissent mais également pour une prise de conscience et a ce sujet son ambition grandit et décide de lancer une radio privée dénommée « Radio Sahel Infos » qui est d’ailleurs en essaie depuis le 08 février sur la 103.5Mhz.

Notre jeune patronne de presse aimant le challenge est consciente qu’ il lui faut relever le défis car elle est  dans un monde dominé par la présente masculine et rien ni personne ne lui fera cadeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *