fbpx

Célébration du 8 mars par la Commission de la CEMAC Parlement Communautaire

Célébration du 8 mars par la Commission de la CEMAC Parlement Communautaire / Malabo. C’est dans l’hémicycle du Parlement de la CEMAC, le jeudi 7 mars 2019, que s’est déroulée l’atelier débat qui a ouvert le bal des manifestations de la journée de la Femme.

Au cours de cette conférence, c’est la question de la vie professionnelle et vie privée de la femme qui a focalisé toute l’attention. La marraine des femmes de la communauté, Mme Fatima Haram Acyl, Vice – Présidente de la Commission de la CEMAC, a prononcé le discours d’ouverture. Elle a commencé son propos par transmettre la sympathie et le soutien de tout le Gouvernement de la CEMAC, en particulier ceux du Président de la Commission, Pr Daniel Ona Ondo, aux femmes de la communauté.

Après un rappel du contexte historique qui a conduit à la célébration du 8 mars, la Vice-Présidente a souligné que :<< Nous l’avons tous compris, cette journée permet d’assurer un suivi progressif de l’amélioration des conditions de la femme et de mesurer son implication dans l’évolution de l’humanité >>. Pour cette édition 2019, la journée de la Femme est placée sous le thème :<< Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement >>. Mme Fatima Haram Acyl a contextualisé cette approche en énonçant la réalité de notre sous-région :<< La promotion de la femme est, en effet, devenue une priorité communautaire grâce à la volonté et au soutien des premiers avocats de la femme, nos Chefs d’État. Et de rajouter, les femmes sont plus que jamais au coeur de la relance économique et de la stabilité sociale >>.

Pour conclure, la Vice-Présidente a exhorté les femmes du Parlement et de la Commission à demeurer << des femmes volontaires et perséverantes >>. A la suite, l’atelier – débat a permis aux uns et autres de donner leurs points de vues sur les moyens de concilier vie professionnelle et vie privée des femmes. Les intervenants, parmi lesquels les Commissaires Michel Niama, José Antonio Edjang Ntutumu, ou encore la Directrice Générale de l’ISTA, Mahadie Othman et les Secrétaires Généraux du Parlement, ont enrichi cet échange.

Pour mettre un terme à cette première journée de célébration, la Vice-Présidente a renouvelé son interpellation à l’assistance sur la nécessité de :<< Trouver des solutions communes pour la cause de la femme >>.

La photo de famille et le cocktail offert par les femmes de la Commission et du Parlement ont agrémenté cette première étape de célébration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *