fbpx

Le gaz butane indispensable mais rare dans la capitale Tchadienne.

Le gaz butane est utilisé dans presque tous les foyers des N’Djamenois depuis l’interdiction des bois de chauffe par les autorités tchadiennes pour solutionner la déforestation.

Le ravitaillement en gaz est un vrais « casse-tête ». Dans les rues de la capitale les consommateurs arpentent les différents points de vente pour obtenir le gaz. Embarquées sur des motos, voitures et transport à main nue les bouteilles vides de gaz sont visibles de partout. Dans les différents quartiers que notre reporter a sillonné, le constat est alarmant. De quartier farcha, Moursal, kabalaye, rue de 40m, Klemat, Goudji Charafa ou Ndjari la pénurie est bien réelle et les consommateurs sont à bout de souffle.

Ce consommateur rencontré sur un point de vente a déploré le silence du gouvernement pour décanter la situation. « Chaque membre du gouvernement utilise le gaz, sinon sa famille ou ses proches, n’est pas solutionné ce problème, c’est encourager les consommateurs à retourner sur l’utilisation du bois ». A-t-il confié avec un air démotivé. Quand aux vendeurs, ils se disent « déçus » par la quantité insuffisante des bouteilles livrées, car la demande est grande.

Le président de l’association de droits humains et de l’environnement du Tchad Abba Daoud Nandjedé a appelé le gouvernement à travers un point de presse, à réfléchir sur des nouvelles pistes des solutions. Tandis que la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT) et l’Autorité de Régulation du Secteur pétrolier Aval du Tchad (ARSAT) deux premières institutions responsables des questions relatives aux hydrocarbures, n’ont pour l’instant donné aucune explication aux consommateurs.

D’autre part, cette indifférence accentue de plus en plus la confusion dans l’esprit des citadins. Le problème de la pénurie de gaz serait causé par la révision de la raffinerie de Ndjarmaya qui ravitaille la capitale et l’intérieur du pays.

Mais une révision qui devrait être planifiée en mettant du stock en nombre suffisant pour éviter d’éventuelles pénuries ne serait-elle pas efficace?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *