fbpx

L’aviation indienne mène des bombardements dans le ciel Afghan

L’Inde a annoncé avoir bombardé mardi un camp d’entraînement islamiste au Pakistan. l’Inde a annoncé avoir mené mardi 26 février une « frappe préventive » qui a tué un « très grand nombre » de membres d’un groupe islamiste basé au Pakistan, Islamabad dénonçant une « violation » de la frontière de facto dans la région disputée du Cachemire. Le Pakistan dénonce de son côté une violation du cessez-le-feu.

Les tensions sont très vives entre les deux frères ennemis d’Asie du Sud depuis l’attentat suicide au Cachemire indien qui a tué au moins 40 paramilitaires indiens le 14 février. Il a été revendiqué par le groupe islamiste insurgé Jaish-e-Mohammed (JeM), basé au Pakistan. New Delhi n’a pas donné officiellement de détails sur les modalités de cette frappe mais la presse locale rapportait qu’elle avait pris la forme d’un bombardement aérien mené par des avions de chasse Mirage 2000.

La communauté internationale redoute une escalade entre les deux voisins et rivaux, tous deux dotés de l’arme nucléaire et qui se sont livrés plusieurs guerres dans le passé, notamment au sujet de la région poudrière du Cachemire que tous deux revendiquent. La Chine a d’ailleurs appelé mardi son allié pakistanais ainsi que l’Inde à la retenue.

« Nous espérons que l’Inde comme le Pakistan feront preuve de retenue et agiront de manière à stabiliser la situation dans la région et à améliorer leurs relations, plutôt que l’inverse », a déclaré devant la presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Lu Kang. France 24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *