fbpx

Élection au Sénégal, au premier jour du dépouillement, les candidats dénoncent des irrégularités

Présidentielle au Sénégal : le dépouillement en cours Au Sénégal, le dépouillement avait commencé dimanche soir aussitôt le scrutin terminé dans la plupart des 6 500 bureaux de vote. Durant la journée l’on a noté une forte affluence.

6,5 millions d‘électeurs inscrits ont pour la plupart voté sans incident majeur sous l’encadrement de 5 000 éléments des forces de maintien de l’ordre. Le président Macky Sall candidat à sa propre succession a voté dans sa ville natale de Fatick.

Comme lui, ses quatre adversaires ont voté chacun dans leurs fiefs respectifs. Dès la fermeture des bureaux, la formation d’Ousmane Sonko a dénoncé ce qu’il a qualifié “de nombreuses irrégularités”, critiquant notamment un arrêté prit dans la journée par le ministère de l’Intérieur autorisant les électeurs n’ayant pas retrouvé leur nom sur les listes de leur bureau de vote à voter dans celui où ils étaient auparavant inscrits.

La coalition soutenant Idrissa Seck considère cet arrêté comme une “violation flagrante du code électoral”. Il faut rappeler que l’ancien président Abdoulaye Wade, depuis la France a appelé les électeurs à n’est pas se rendre aux urnes, mais cet appel n’a pas été suivi.

Rapporté par Africa new Titre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *