fbpx

Côte d’Ivoire: mécontentements après l’augmentation des prix du système de transfert d’argent via mobile

En Côte d’Ivoire, les opérateurs de téléphonie ont annoncé début février une augmentation prochaine des tarifs de transferts d’argent via mobile.

Avec plus de 22 millions de comptes ouverts, le pays occupe la part la plus importante dans la zone UEMOA. Un montant qui s’élève à 11 milliards et demi de francs CFA (11 450 000 000) sont transférés en moyenne chaque jour. Une manne fiscale que l’État ne compte pas laisser passer.

Depuis janvier, les Établissements de Monnaie électronique (EME) doivent payer les mêmes taxes que les opérateurs téléphoniques. En réaction, les opérateurs ont annoncé une augmentation « proportionnelle » des frais sans préciser quand ni de combien mais suscitant l’inquiétude des consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *