fbpx

l’UNFPA et le Japon au secours de la province du Lac avec une enveloppe de 1 000 000 de dollars.


#TWM #Tchadlac #UNFPA
Le fonds des nations unies pour la population UNFPA en partenariat avec le gouvernement du Japon mettent à la disposition de la province du Lac une enveloppe qui s’élève à 1 000 000 de dollars.

C’est à travers une conférence de presse ténue au sein de son siège sis au quartier Klemat ce mercredi 12 février à 15 heures que la nouvelle est tombée.

Cette conférence de presse cadre avec le partenariat stratégique entre le gouvernement du Japon et le fonds des nations unies pour la population UNFPA en faveur de la province du Lac Tchad qui est confrontée à une crise humanitaire récurrente.

Le fonds des nations unies pour la population UNPFA avec ce partenariat part au-delà de son mandat pour réfléchir sur des nouvelles solutions.

Depuis octobre 2015 UNFPA participe avec d’autres agences du système des nations unies à la réponse humanitaire dans le Lac à travers des actions contribuant à la résilience des populations affectées.

Les interventions dans les îles comme Ngalamia, Selia, Ngomirom-Doumou et Kinassorom sont accentuées.

A tour de rôle les responsables ont brossé les activités menées sur les terrains et l’impacte visible pour l’atteinte des objectifs escomptés.

La représentante du Fonds des Nations Nations Unies pour la population au Tchad EDWIGE ADEKAMBI DOMINGO a relaté de manière succinte les objectifs de son organisation et le travail effectué sur le terrain.

Les principaux points sont focalisés sur l’amélioration des conditions des vies des jeunes filles et femmes en étroite collaboration avec les autorités administratives, religieuses et chefs traditionnels de la province.

Selon cette institution, 58% des adolescentes de moins de 18 ans, meurent en donnant la vie, soit un taux de décès de 10 jeunes filles par jour au Tchad.

C’est pourquoi UNFPA vole au secours à travers son volet prise en charge pour les jeunes filles confrontées à ce genre de difficulté, qui sert d’accompagnement pendant et après la période de maternité.

JUDICAEL ELIDJE, Représentant adjoint de UNFPA Tchad, a rassuré les journalistes que le fonds destiné parvient aux bénéficiaires, il a souligné également que le taux de décès est en baisse chez les jeunes filles à l’accouchement grâce à la mise en place des structures sanitaires à leur disposition.

Docteur Roger Laly, qui s’occupe de la sécurisation des produits de santé de la reproduction ( Réduction des hémorragies pendant l’accouchement, santé de la reproduction, moyens de contraception) a aussi répondu avec illustration aux questions des journalistes.

Ce financement vient appuyer la vision 2030 du « Tchad que nous voulons » engagée par le gouvernement.
Crédit photo : Twm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *